A peine j'ouvre les yeux

Tunis, quelques mois avant le printemps... Farah, 18 ans, passe son bac et sa famille l'imagine déjà médecin.

Prix du public au festival de Venise, ce film de Leyla Bouzid a du souffle § Le souffle d'une jeunesse vivante, insolente, sensuelle, créative, courageuse. Sabine (Montigny)